Programme

Maison Hongroise (complet)

A. de Ville de Goyet © urban.brussels

Ce bel hôtel de maître, de style éclectique, avec des références manifestes à la Renaissance italienne, fut construit en 1872 pour l’agent de change Ferdinand Grosjean. À partir de 1897, il devint la résidence de Paul Saintenoy qui y exposa sa collection d’art, léguée à sa mort, en 1952, au Musée du Cinquantenaire. À l’intérieur, le mélange de styles offre un aperçu chronologique de l’histoire de l’art. Dans le hall, un départ d’escalier rococo voisine avec une statue gothique de saint Michel sous un dais ouvragé, des portes néo-Renaissance et une rampe d’escalier de style Louis XIII. Si le plafond à caissons peints d’arabesques en grisaille de la salle à manger renvoie à la Renaissance, ceux de la bibliothèque et du grand salon, avec leurs poutres sur console et leur compartimentage boisé, sont de style néogothique. Et, tandis que des boiseries, et en particulier des huisseries, rappellent davantage l’Art nouveau, des lambris aux dessins plus classiques pastichent les styles français. Quant aux vitraux de la cage d’escalier et du grand salon, conçus par le maître-verrier Evaldre et Privat-Livemont, célèbre affichiste-décorateur, ils apportent une agréable note colorée. L’hôtel particulier abrite depuis 1955 la Maison Hongroise, qui est gérée par l’asbl Mission Catholique Hongroise de Bruxelles, dont le rôle était d’aider les personnes immigrées magyares installées en Belgique. Elle s’impose aujourd’hui comme un lieu de rencontre et de réunions à l’écoute d’autrui. (Classé – 02/07/1992)

Visites guidées, samedi à 10h, 11h, 12h, 14h, 15h et 16h (français) et à 10h30, 11h30, 12h30, 14h30, 15h30 et 16h30 (néerlandais). En collaboration avec Arkadia et Klare Lijn.

Infos pratiques

uniquement sam. de 10h à 17h

rue de l’Arbre Bénit 123, Ixelles

uniquement par visites guidées et sur réservation

B
71 Fernand Cocq
B
54 Vanne
Non accessible

Non accessible