Programme

Ancien atelier Ernest Salu

© Epitaaf

Quand l’art funéraire avait ses lettres de noblesse, les ateliers Salu étaient sans doute les plus réputés de la capitale. Le premier artiste de la lignée fut le sculpteur Ernest Salu qui eut comme maître Guillaume Geefs. Il exerçait déjà en 1872, mais ce n’est qu’en 1881 qu’il fit construire non loin du cimetière de Laeken des ateliers qui ne cesseront de s’agrandir au fil du temps jusqu’à leur fermeture en 1984. Il participa aux chantiers de la Bourse comme sculpteur de pierre, rencontrant A. Rodin et J. Dillens. De nos jours, les bâtiments où retentissaient autrefois le ciseau et le marteau des tailleurs ont été transformés en musée d’art funéraire par l’asbl Epitaaf.

Parfaitement conservé, ce complexe unique, qui accueillait autrefois nombre de sculpteurs heureux d’échanger et de se réunir ici, abrite aujourd’hui une importante collection de moules et de plâtres qui égaie la visite. À l’époque, l’atelier était également un lieu de rencontre commercial où la clientèle potentielle, généralement aisée, pouvait choisir ses modèles dans la vitrine, le jardin d’hiver ou plus tard dans la salle de la fontaine. Ces rencontres se poursuivaient parfois dans le cimetière tout proche qui, dès la seconde moitié du XIXe siècle, n’était plus seulement un lieu de commémoration, de deuil ou de réflexion, mais aussi un lieu de rencontres entre membres de familles, connues et moins connues. (Classé – 14/05/1992)

Explications sur place.

Visites guidées de l'atelier et du cimetière, samedi à 13h et dimanche à 10h (français) et samedi à 10h et dimanche à 13 (néerlandais). En collaboration avec Epitaaf.

Infos pratiques

sam. et dim. de 10h à 12h et de 13h à 18h

parvis Notre-Dame 16, Bruxelles-Laeken

uniquement sur réservation

T
62 93 Princesse Clémentine
Non accessible

Non accessible